Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    Une dernière lueur

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Une dernière lueur

    Message par Delvin Sulfurie le Sam 5 Nov - 16:53


    Une dernière lueur



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Les hautes herbes et la nuit nous camouflaient de leurs torches, il m'était impossible de donner un chiffre précis de leur nombre mais une chose était sûre : ce n'était plus les miens.

    Mon compagnon d'arme, situé sur la hauteur de la montagne, agita sa torche pour m'alerter que des hommes s'approchaient de moi. Ni une ni deux, je devais progresser vers leur campement.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je rentre à peine d'une longue marche sur les routes de Thelsamar, je suis rompu et prêt à m'endormir contre n'importe quoi, contrairement aux autres qui auraient bien continués pour quelques pièces de plus.

    Cela fait quelques semaines déjà que j'ai pris conscience de cette situation : mon corps continue de vieillir et mon état ne semble pas s'améliorer malgré les nombreuses marches que me fait subir la compagnie.

    Le poids sur mes épaules se fait pesant, tant au sens figuré qu'au sens propre du terme d'ailleurs, et je sais que je dois m'adapter à une nouvelle forme de vie si je ne veux pas être écarté des autres.

    Notre groupe s'arrête, Grégor vient de dégainer son arme.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je viens d'entendre un bruit dans les herbes, le bruit de ma lame l'a peut-être écarté de mon passage mais je ne suis pas pour autant rassuré. Ma dernière récente entrevue à l'auberge de Thelsamar reste trouble dans mon esprit.

    En fait je me surprends à douter de tout au point de plus connaître les frontières entre le bien et le mal, peut-être que quelques gorgées de plus me permettront de faire taire les cris qui hantent régulièrement mes nuits.

    Une main touche mon épaule, c'est Andrei. Ce connard me fait signe d'avancer plus vite et je n'ai même plus la foi de lui enfoncer mon poing dans la gueule.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je me tiens juste au bord du précipice, un pas de plus et la chute serait à n'en pas douter périlleuse. Delvin est toujours reclus à l'entrée du campement à parler avec son corbeau, c'est le nom qu'on a donné à l'homme en robe qui l'accompagne, à défaut de nous en fournir un vrai.

    Comme d'habitude, on ne mange pas à notre faim. Je me demande encore ce qui m'a poussé à continuer notre combat, peut-être aurais-je dû rester sur mes terres et y mourir en héros ?

    On me fait signe qu'un groupe revient, c'est le seul de la soirée et je doute que d'autres rappliquent vu l'heure. Mais alors que leurs torches s'approchent, je discerne des ombres qui les suivent.

    Ma réaction fut trop tardive, c'est un guet-apens.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Mon bras se baisse, les flêches sont tirées, les leurs tombent. Un fin sourire illumine mon visage d'ordinaire si terne. Les herbes prennent feu et un gigantesque brasier rend cette nuit aussi nette que le jour, les festivités sont lancées.

    Plusieurs des leurs sortent, armes en mains et prêts à en découdre. Mais à leur grande surprise ils ne trouveront pas le moindre adversaire à combattre ce soir, tel était mon plan.

    Je ne peux plus m'empêcher de sourire quand je vis Karl au milieu de ceux que je piégeais. Une nouvelle salve enflammée est tirée et les voilà maintenant piégés dans un cercle de flammes, me laissant une porte grande ouverte sur ce dont nous sommes venu chercher en premier lieu.

    Tout se déroule à merveille désormais, nos hommes foncent dans leur camp.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je l'avais pressenti quelques minutes auparavant, aussi avais-je déjà rapproché ma lame du fauteuil où je me tenais : face au Loch, le seul point d'attaque viable pour s'en prendre au barrage.

    Je ne suis pas vraiment surpris de voir les hommes de Karl tomber dans un piège, mais ça aurait été peine perdue d'essayer de le convaincre de garder nos positions. Nous ne sommes maintenant plus que trois face à un ennemi au visage inconnu.

    Une dernière respiration avant de me lever et empoigner mon arme, avec un peu de chance j'aurais le droit à un adversaire à ma hauteur.

    Je tourne la tête vers ma gauche, je vis Leizen courir vers moi le bras tendu. Un trait transperce soudainement ma poitrine et ma tête chute contre la pierre froide du barrage. Mon souffle est de plus en plus irrégulier, mes muscles se contractent et je me sens rejoindre un autre monde.

    Autour de moi ne se dresse plus des ténèbres à perte de vue mais de vagues étendues lumineuses, des marques de mon vécu et ceux qui sont morts à mes côtés. Je me sens de nouveau jeune, à la fois vivant mais définitivement mort.

    Je ferme enfin les yeux sur ce monde, puisse mon nom être oublié.


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

      La date/heure actuelle est Ven 20 Juil - 14:23