Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    Une étrange compagnie de renégats

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Une étrange compagnie de renégats

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 11 Sep - 16:16

    L'Héritage de Perenolde


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Le temps des Paluns, aussi variable soit-il, se montrait clément en ce jour. Le forgeron frappait sur son enclume et une fine odeur culinaire émanait des cuisines de la taverne de l'Eau-profonde.

    Les bateaux du port étaient chargés d'aventuriers en tout genre et la culture naine renforçait l'esprit de bonne entente générale. Le jour, on discutait sur les quais des aventures de demain avant de passer une nuit arrosée à la tonnebière.

    Quant à moi, j'arrivais à peine à marcher jusqu'aux portes du port. J'étais accompagné de mon plus fidèle allié, celui qui ne me tourna pas le dos au moment le plus critique de ma vie. Tous deux déguisés, nous avancions jusque dans l'auberge et c'est alors qu'un calme implacable frappa les misérables vautrés sur les tables.

    Mes hommes.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je me surpris à le fixer plusieurs secondes, me persuadant que ça ne pouvait être lui mais un coup d'œil interrogateur vers Leizen confirma mes craintes.

    Je pris une grande respiration puis souffla du nez, me reposant sur mon dossier en l'observant faire. Il était certains que le Sulfurie m'avait remarqué, aussi j'attendais une action de sa part pour mieux évaluer la portée de sa détresse.

    Une main vînt à mon épaule. "Pas de gestes brusques ici, personne ne s'en sortirait vivant." Je me tourna vers Leizen en acquiesant du regard, affichant une fausse mine désespérée, même si j'avais déjà conscience que sortir mon arme au beau milieu d'un port de l'Alliance était totalement absurde.

    Il ne se déplaçait pas correctement, il était blessé. Je le suivais du regard et je compris assez vite que sa seule façon de se mouvoir résidait en son serviteur qui l'accompagnait, aussi je me demandais de qui il pouvait bien s'agir. L'homme était vêtu de noir et portait un masque médical, sa robe trouée laissait apparaitre les miroitements d'une armure de plates, aussi je pris bonne garde de poser mes doigts sur la lame à ma ceinture.

    On siffla derrière-moi, je me retourna immédiatement. C'était Leizen, il leur faisait signe d'approcher et je ne pus exprimer mon désaccord qu'en un grognement qui fut totalement ignoré, pour ne pas m'étonner.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je tira ma chaise pour me joindre à la table de Karl, suivant du regard les deux hommes qui avançaient tant bien que mal dans ma direction. Je pris une profonde respiration avant de prendre la parole d'un ton confidentiel. "Mes salutations, Delvin le Noir."

    L'homme en robe qui l'accompagnait, bien que muet, ne cessait de m'observer à travers les deux orbites vides de son masque médicinal. Aussi, je ne pu m'empêcher de le garder dans mon champ de vision, ne connaissant pas encore l'identité de ce sinistre inconnu.

    "La Légion a frappé. Nul doute que la Veille d'Argus, tout comme ses branches, soit liée à l'invasion d'Hautebrande." Je regarda mon petit auditoire silencieux et repris. "La Maison Sulfurie est détruite, tout comme la maison Valdery. Les survivants fuient vers les terres Arathies et les plus rapides affluent déjà aux Paluns en quête de rédemption de leur misérable vie.”

    Delvin restait me fixer, le regard froid et le visage ridé, inamical. "Je ne cherche pas à dorer mon blason."

    Je souris immédiatement, même si c'était totalement forcé et que personne n'imaginait une pointe d'amusement en moi. "Non, mais tu cherches à survivre. Toi, moi et tous les autres d'ailleurs. Et c'est pas avec un masque orange qu'on va continuer à vivre."

    Plusieurs regards s'échangèrent puis l'ancien seigneur de Powbury croisa les mains sur la table. "Et bien, quel genre d'accord perfide veux-tu essayer de me faire signer?"

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je finis par me tourner après une longue attente de ma part, l'espoir de passer inaperçu était maintenant écartée. Je pris une grande inspiration sur la moitié de roulée qu'il me restait puis pris mon courage à deux mains en m'avançant vers la table centrale.

    On ne fit pas attention à moi, sûrement à cause de l'énorme balafre qui barrait maintenant mon visage. Aussi je revins sur ma position en m'asseyant juste à côté mais rapidement mon identité fut percée quand un nain, un mercenaire d'apparence, s'écria tout près de moi :“Dégage d'ma table, l'grand dadet !” Avant de frapper du pied dans mon sac...Qui était remplit de pièces.

    Tous les regards se braquèrent alors sur moi au bruit alléchant de la monnaie d'or. Je sentis alors ma poitrine se serrée si fort que j'en eu la respiration coupée. Ma main glissa à ma ceinture pour attraper mon arme mais je vis le nain braquer mon entrejambe avec son tromblon.

    Une main gantée agrippa mon épaulière et je me sentis tiré en arrière, j'étais pétrifié et j'étais totalement incapable de réagir ou même d'entendre ce qu'il se tramait autour du moi.

    “...Et c'est lui qui va nous aider !” La main me tapota la joue et ma vision du monde devînt soudainement scintillante, je sentais ma tête vaciller dans tous les sens. “Tournée générale !” S'écria la même voix.

    Mon regard était toujours braqué sur le nain, il en faisait de même sur mes bijoux de famille qui ne tenait qu'à un mouvement de son index. Il me souria et me révéla ses immondes dents jaunies avant de flanquer son fusil sur son épaule. “M'rci pour le coup p'tit gars !”

    Je ne comprenais rien, c'était comme si j'avais fait un bond de plusieurs années et que soudainement tout avait changé mais qu'au fond tout était toujours pareil.

    Je repris une grande inspiration et toussa fortement, j'avais encore ma roulée dans ma bouche.

    Un homme à ma table se moqua de moi mais un simple coup d'œil dans sa direction lui fît fermer sa grande gueule. C'était un aventurier, je crois. Je balaya la salle du regard pour enfin m'arrêter sur mon seigneur, Delvin Sulfurie.

    Il me toisait du regard par moment, j'avais compris que je m'étais fait un ennemi, peut-être pensait-il que cet or venait de chez lui. A cette pensée j'ouvris de grands yeux et regarda le sol, mon sac n'était plus là.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    “Quel blaireau” me dis-je en tirant le sac de l'homme assied derrière moi. Enfin la chance me souriait et cette fois je n'avais plus personne à qui rendre des comptes. Je leva la main pour commander une pinte bien fraîche mais c'est alors qu'on me tira la main en arrière, me bloquant sur le dossier de ma chaise.

    C'était mon ancien seigneur, Karl Valdery. Il me fixait de haut, son regard froid qui me transcendait.

    Et je souris bêtement avant de répondre. “J'ai mis l'argent de côté, mon seigneur.” Il roula des yeux et tira le sac vers lui "Ta gueule, Grégor." c'est à ce moment là que j'ai pris conscience qu'en réalité tout le monde m'avait vu chapardé le sac de l'autre con.

    En parlant de lui d'ailleurs, il s'était retourné vers moi et je pus voir son nom floqué sur sa tunique en cuir. “Etham, Affliction Nocturne.” Je releva les yeux et ses phalanges m'envoyèrent sur la table. J'avais déjà bien bu alors le simple fait de me relever était le coup de grâce.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je venais tout juste d'entrer dans la taverne que déjà une bagarre se déclenchait, à croire que partout où j'allais j'étais voué à m'en prendre plein la gueule. Néanmoins... La clientèle des Paluns semblait avoir changée, il y avait beaucoup plus d'humains que d'ordinaire, et ceux-là semblaient particulièrement idiots.

    Aussi, je décida de m'installer dans mon coin et tirer ma pipe en pensant pouvoir lire tranquillement les derniers chapitres de l'histoire de Gilnéas. C'était sans compter que le crétin qui se battait s'écrase sur moi en m'hurle à la figure, l'haleine encore alcoolisée. “Désolé mon gars, c'est pa-...” Je le repoussa et il tomba lourdement au sol avant de me vomir sur les bottes que j'avais durement acquises.

    Je souffla du nez et me releva d'un coup, flanquant un bon coup dans la gueule de ce poivrot avant de me diriger vers l'autre bagarreur. Sauf qu'encore une fois, la malchance m'accompagnait.

    Au moment où je tira mon arme pour le braquer, quatre gardes entrèrent. Un silence plongea toute la taverne dans un malaise palpable, c'est à ce moment que j'ai compris que je venais de faire une grosse connerie.

    Et comme à mon habitude, j'enchaîna les erreurs. D'abord, je baissa mon arme, ce qui donna l'occasion aux gardes de me sauter dessus et de m'immobiliser au sol.
    Ensuite, je me mis à hurler “Je suis noble, et de Gilnéas ! J'ai des droits, lâchez-moi !” Et donc on arracha ma besace, mais ça je ne le découvrirais que plus tard.

    Pour l'heure, on me balançait dans un chariot avec l'autre poivrot qui me vomit au visage, c'était le coup de trop, j'étais détruit.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Je restais au fond de la salle à tous les regarder, c'était plutôt plaisant comme spectacle mais les affaires sérieuses ne pouvaient plus attendre et je décida de m'asseoir aux côtés de l'ancien Baron Sulfurie.

    J'afficha mon plus beau sourire qui fut interprété d'une manière peu commode par mes hôtes mais ce n'était qu'un détail. “Mes salutations, Baron Sulfurie, Ryne, seigneur Valdery.”

    Je m'assieds juste à côté de Leizen alors que ma présentation se faisait en la personne de Delvin. “Vannar, un élément de la Nocturne.”

    Je pu reconnaitre aussitôt un autre homme qui était dans l'ombre de mon ancien seigneur, John. Il le suivait partout où il était, pas étonnant qu'il soit encore là même si son entrée m'avait échappée.

    Malgré mon arrivée, je resta quand même silencieux. J'avais bien conscience qu'il serait innoportun de ma part que d'ouvrir ma bouche dans une telle situation. Mais mes oreilles étaient aux aguets.

    Les trois hommes venaient de conclure un accord. Beaucoup de détails m'échappaient mais il était question de prendre l'argent d'Etham, toujours sous les ordres du Sulfurie, pour alimenter une bande armée que Ryne blanchirait.

    Je commençais alors à comprendre quand Karl s'écria “Dans ce cas, pour Hurlevent messieurs ! Que notre troupe, l'Héritage de perenolde, puisse faire fortune là où de nombreux autres ont échoués !”

    Je regarda l'assemblée, l'air vide. Ils voulaient devenir des mercenaires au compte...De l'Alliance.

    Ils perdaient toute notion d'honneur et de patriotisme... J'en eu le souffle coupé, tant d'émotions. Je me leva alors et m'écria : “Perenolde serait fier de nous !” Je versais ma larme.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ils ne se doutaient de rien, je leur servais leurs boissons depuis tout à l'heure mais en réalité j'écoutais attentivement chacun de leurs mots. Ils n'étaient pas discrets ni même très malins de crier de telles choses au milieu d'un port de l'Alliance.

    Quoi qu'il en soit, il était de mon devoir de les arrêter et de les trainer devant la justice du bourreau.

    Un altéran est lâche de nature, un soudard du Syndicat n'a aucune chance de rédemption et je compte bien leur faire comprendre.

    Je faisais mine de nettoyer mes verres en comptant attentivement chacun d'eux, ils étaient vingt six. Des humains et des nains, une étrange compagnie de renégats.


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Re: Une étrange compagnie de renégats

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 11 Sep - 16:19

    Thème musical : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

      La date/heure actuelle est Ven 20 Juil - 14:18