Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    La saga d'Hautebrande sud

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    La saga d'Hautebrande sud

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 20 Déc - 19:50

    Spoiler:
    Bonjour tout le monde ! Je vais publier d'ici les prochains jours plusieurs récits qui remontent dans le temps. En effet ceux-ci sont d'un autre genre étant donné qu'ils ne seront pas là pour "prédire" la suite des évènements mais justement pour apporter une cohérence à ce que nous avons déjà vécu et surtout clarifier certains éléments.

    J'en profiterai aussi pour Retcon certains passages du lore de la guilde. Ca ne devrait être que mineur, toujours dans l'optique de rester dans une certaine logique.

    Épilogue




    Ascal la florissante, ses deux grandes tours argentées et son marché florissant ; sa population enthousiaste et sa pauvreté en baisse. La ville de ceux qui souhaitaient prospérer et rêver d'un avenir meilleur, à la sortie de la deuxième guerre.

    Ici, personne ne se souciais vraiment de son appartenance politique. Le conseil qui régissait la cité avait déjà été remplacé de maintes et maintes fois mais la nature indépendante et paisible de la ville faisait retrouver à Ascal une certaine neutralité dans le monde fou des hommes.

    Aussi loin que remonte les premiers écrits d'Ascal, elle avait toujours été dirigée par Alterac qui considérait la ville comme extrêmement florissante mais bien trop indépendante.

    C'est de ce principe que l'ancienne tête rêgnante du Royaume décida de ne pas placer sa garnison dans l'enceinte de la ville mais plutôt dans une petite cité répondant au nom de Fordale : un endroit sur-militarisé qui aspirait à devenir un point stratégique pour les commerçants qui traversaient le pays pour arriver à Ascal.

    Plus au sud, une deuxième place se faisait connaître : Powbury. Elle venait tout juste de se construire, initialement pour loger les mineurs des mines avoisinantes. Son évolution fut spectaculaire et le nombre d'habitants égalait presque celui d'Ascal même si la pauvreté régnait en maître là-bas.

    Enfin, une dernière bourgade se constitua plus à l'Ouest. C'était Fust-bourg. Dirigée par une caste bourgeoise qui perdurait depuis maintenant près de deux siècles : Les Landfust. Aucun homme ne se risquait à remettre en cause la richesse de ces derniers, ni leurs droits à régner depuis de si nombreuses années.

    Finalement, le Royaume d'Alterac n'attribua aucune vassalité à cette région de peur que ces villes ne se rebellent pour clamer leur indépendance et ainsi perdre certaines ressources précieuses.

    Mais la fin de la guerre se faisait déjà re-sentir, le Royaume d'Alterac avait été jugé traître à l'Alliance de Lordaeron et toute la région d'Hautebrande Sud avait été envahie par plusieurs factions. Powbury et Fust-bourg revinrent à la couronne de Stromgarde tandis qu'Ascal était sous la régence de Lordaeron et de la Main d'Argent qui établie son fief dans le village de Vive-Lumière.


    Dernière édition par Svend le Saigneur le Dim 20 Déc - 20:13, édité 1 fois


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Re: La saga d'Hautebrande sud

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 20 Déc - 20:12

    I. Le Syndicat



    Le Royaume venait de tomber, le roi Perenolde devait abdiquer en faveur d'un homme qui n'aurait nulle légitimité à sa couronne : une insulte mémorable et une injustice des plus totales.

    Mais pendant que les prétendants à la couronne alterane se ruaient aux cours des rois victorieux, la région sud d'Hautebrande restait inchangée.

    Ascal demeurait toujours la ville la plus florissante de toute la région, Powbury restait la ville des travailleurs tandis que Fust-Bourg était le point maritime de la région. La répression à l'égard des habitants était minime, Stromgarde et Lordaeron ne fit que placer des troupes en garnison dans différents points stratégiques.

    Mais ce que ne purent prédirent les autres Royaumes, c'était que le roi d'Alterac fut libéré et que celui-ci clama un discours ultra patriote qui donna lieu à la création d'une nation de tueurs : le Syndicat.

    Les masques oranges déferlèrent comme la variole dans les villages et poursuivirent leur ascension jusque dans les châteaux des rois. Cette énorme organisation criminelle qui n'était autre que le prolongement du Royaume d'Alterac avait frappée au bon moment : les troupes de l'Alliance de Lordaeron étaient dispersées et les tensions internes étaient de mise...

    Et il n'en fut pas autrement pour Hautebrande-sud. Powbury céda la première aux idées patriotiques mais la révolte fut très vite matée par les stromgardiens qui vouaient une haine culturelle aux alterans.

    Le Baron Sigfrid Landfust organisa une fantastique reprise de sa ville en anéantissant les envahisseurs d'Arathor dans les flammes d'un conseil d'urgence. Surenchérissant en criant son appartenance au Syndicat pour recouvrir l'ensemble de ses possessions, et bien plus encore.

    Ascal fut le théâtre d'un combat qui paru interminable. L'ancien Baron Tourse avait lui aussi fait vœu d'allégeance au Syndicat pour reconquérir ses terres mais il avait été tué dans le feu de la bataille et la ville était maintenant divisée en deux, la majeure partie se trouvant en possession de Lordaeron.

    Les différentes bourgades avoisinantes décidèrent de prendre le pas et de se rebeller au profit du Syndicat, écrasant les forces locales. C'est ainsi que de petites bourgades comme Breiffe, Ling-roche, Steltaban et finalement Vive-Lumière prirent une importance monumentale.


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Re: La saga d'Hautebrande sud

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 20 Déc - 20:37

    II. Les premiers chefs



    Au départ, ce n'était qu'une bande désorganisée qui débarqua dans la région d'Hautebrande Sud. Ils n'étaient pas plus d'une dizaine par groupe et leur but n'était que le pillage sans vraiment se soucier de leur futur.

    Plusieurs noms résonnèrent dans la région, les troupes de Lordaeron placardèrent très vite les noms de "Grégor l'impitoyable" qui sévissait dans dans les environs, "Edwin le Fourbe" à Breiffe, "Albert le pied-bot" et "Ludovic le sans-coeur" dans les forêts de Vive-Lumière, "Losare sans-patrie" et le baron Sigfrid Landfust pour les terres de Powbury et de Fust-bourg, et finalement Judith Korbak (une prétendante à la baronnie de Powbury) pour Ling-roche.

    Bien que les succès du Syndicat dans ces territoires furent contestables durant une longue-période, on ne pouvait nier que la révolte alterane marquait très clairement les esprits par ses idées ultra libérales et extrêmement hostiles envers les autres cultures.

    La montée en puissance du Syndicat fit progresser les chefs locaux et d'avantage de troupes renforcèrent leur nombre, ce qui permettra entre autre la capture de Vive-Lumière et plus tard de Fordale, établissant alors de petits gouvernements extrêmement instables, sans légitimité et dont le pouvoir n'était détenu que par un seul homme.


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

    Contenu sponsorisé

    Re: La saga d'Hautebrande sud

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr - 4:44