Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    Sigfrid Latrophen, l'impitoyable

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Sigfrid Latrophen, l'impitoyable

    Message par Delvin Sulfurie le Ven 18 Sep - 21:11

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    Tout en haut de Fort-terreur, une grand ombre surplombe l'énorme camp réprouvé depuis son balcon.
    Sigfrid Latrophen guette insatiablement les mouvements de ses hommes comme s'ils pouvaient lui apporter la clef de la réussite.

    Affreusement calme, Latrophen est malgré tout la plus grande menace mort-vivante pour tous les habitants de la région sud est d'Hautebrande. Chaque camp a déjà gouté à son courroux et à son sens de la stratégie extrêmement imprévisible.

    Dans son armure de plaque lourde peinte en violette, il parle seul aux seules décorations de son intérieur, ses grandes statues de gargouille.

    "Ils vont s'entretuer. Tous."

    Latrophen n'avait plus de visage, il l'avait perdu face au Porteur-de-Lumière quand celui-ci s'empara de la ville d'Alterac. Il avait été un des rares altérans à se mettre sur le chemin des paladins de la Main d'Argent lors de la chute du Royaume.

    "Ils sont faibles et idiots."

    Sa chair était blanche et de nombreuses parties de son armure sonnaient creux. Une multitude de trophées de guerre décorent son plastron et sa ceinture.

    "Je vais tous les anéantir quand ils seront encore plus faibles."

    Latrophen déposait sa main osseuse sur la poigne de son épée. Arme qui lui avait été confié par son paternel qu'il n'avait pas hésité à tuer une fois au service de la Dame Noire.

    "La Dame Noire le veut."

    Les deux globes luminescents qui lui servent d'yeux restèrent fixer la plus grande gargouille de la salle.

    "Toi, tu sais."

    Sigfrid se retourna dans le mouvement de sa longue cape violette. Son pas extrêmement lourd et bruyant frappant la dalle de pierre. Il s'arrêta à nouveau à son balcon en observant son camp.

    "C'est le cycle."


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr - 4:55