Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    La relève héroïque (Partie 2)

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 570
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 21
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    La relève héroïque (Partie 2)

    Message par Delvin Sulfurie le Lun 3 Aoû - 9:15


    Sur son cheval noir à la scelle réprouvée, Delvin Crest revenait, lui et toute sa compagnie, des terrifiantes terres réprouvées.

    Sa chevelure noire poussait de plus en plus comme s'il perdait ses airs de noblesse d'antan, les six insignes d'officiers réprouvés pendant à son armure matelassée et sa longue épée qui, une fois dégainée, illuminait les coeurs de ses flammes jaillissantes.

    Epée qui avait été découverte dans un camp de prisonniers réprouvé. Tout le monde s'accordait à dire qu'il nécessitait un bon maniement des armes à une main pour pouvoir contrôler les coups de cette épée faite de feu dont peu de cuirasses sauraient résister.

    Et même si le ton était à la bonne humeur, Delvin Crest restait perché sur son cheval en ne haussant la voix que rarement, écoutant bien plus qu'il n'y parait. A sa gauche se trouvait Jeremy Crest qui restait en permanence surveillé par son père adoptif depuis quelques temps, ce dernier ne donnant aucun crédit aux gueux durant le voyage aux côtés de sa famille. A sa droite, Bill Crest, le dernier en lice dans la famille. Lui aussi fut adopté après que Delvin l'ai remarqué sur le champ de bataille.

    "Nous nous approchons de Powbury, Delvin. Tu n'as pas décroché un mot depuis plusieurs kilomètres, tu es sûr que ça va?" Dit calmement Bill en marchant près des tireurs qui accompagnaient le groupe.

    "Nous rentrons à Powbury, pourquoi ne le serais-je pas?" Répondu Delvin d'un ton las.

    "Tu as toutes les raisons de l'être, tu seras perçu comme un héros avec tous tes faits d'armes. Franchement, peu d'hommes dans tout le Syndicat ont fait ce que tu as fait. En plus, tu as des artefacts magiques. Les légendes parlent toujours d'artefacts magiques." Reprit Jeremy d'un air un peu plus enthousiaste.

    Delvin déplia sa carte puis observa les horizons. "Vous avez raison, j'ai de quoi être fier après les actes que j'ai commis. Mes putes vont chanter mon nom, les pilliers de bar vont chanter mon nom aussi..."

    Delvin s'arrêta un moment dans ses paroles et fit arrêter le groupe pour ensuite descendre de son cheval et se dégourdir les jambes. "...Mais je veux qu'on crie mon nom jusqu'à Hurlevent. Je veux que les mères de famille hurlent le nom de Delvin Crest quand elles se prendront leur dose de queue hebdomadaire par leur mari alcoolique. "

    "Je veux que les gosses du sud, quand ils sauront ce qu'est un altéran, ils voient le portrait de Delvin Crest."

    "Je veux que ces aventuriers merdeux qui veulent prendre notre place, ils évitent tous les chemins où la plus faible rumeur que Delvin Crest les y attend soit murmurée."

    "Mais par dessus tout, je veux que cette salope de Dame Noire, elle fasse trembler la terre pour avoir l'unique chance de réanimer Delvin Crest...Pour que je lui colle une balle dans la gueule avant d'en finir avec la mienne."

    Le groupe resta stoïque un petit moment et personne n'osa prendre la parole tant le malaise était profond, ce n'est que grâce à Jeremy que les choses reprirent avec ses paroles toujours aussi joviales. "Tu ne veux pas être qu'un héros. C'est louable et c'est possible. Sans vouloir te vexer, la première fois que je t'ai vu je me suis dit que tu n'étais qu'un jeune noble pompeux. Ce n'était pas totalement faux mais depuis notre excursion chez Latrophen...Tu as une aura, père."

    A ces mots, Delvin sourit sous son masque en se sentant pousser des ailes. Il posa la main sur son épée en contemplant son reflet dans la rivière où ils s'étaient arrêtés. "Je suis Delvin Crest." Se dit il, le regard profondément ancré dans sa propre image comme si un lien s'était formé...Comme aspiré, captivé par sa propre image.

    Finalement, la réalité reprit le dessus et il observa les hommes qui composaient son groupe. Ils lui adressèrent un sourire niet, un à un. Delvin souria à nouveau avant de remonter sur sa monture et contempler, au loin, la ville de Powbury où s'échappait déjà les fumées des chaumières.

    "On est de retour à la maison, mes héros."


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

      La date/heure actuelle est Mar 24 Avr - 4:45