Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    Le massacre de Guet-Argent

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 572
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 22
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    Le massacre de Guet-Argent

    Message par Delvin Sulfurie le Sam 28 Juin - 15:34

    Le massacre de Guet-Argent



    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Scarlets Sulfurie, fils légitime du défunt lord Korbak : l'ancien dirigeant de Powbury. Toute personne censée se méfierait de lui et de son influence grandissante au fil du temps qui passe. Il avait déjà prouver de maintes fois qu'il était capable de renverser l'actuel gouvernance de la cité qui lui reviendrait normalement de droit mais étrangement celui-ci servait avec une loyauté absolue les ordres de son bourreau et désormais maître : Sulfure.

    Il était de la rumeur publique que Sulfure voulait voir cet avorton mort tôt ou tard, c'est d'ailleurs pour cela qu'en tête de nombreuses situations critiques ou quêtes suicidaires, Scarlets figurait aux premiers rangs à commander les troupes mais à chaque assaut il en revenait victorieux, à chaque défaite il échappait à la mort de justesse, comme si le destin avait décidé de l'épargner.

    Et c'est justement un combat mémorable qu'opposa Scarlets face à un groupe Foudrepique qui marqua les esprits et confirma le fait que Sulfure voulait voir ce capitaine au fond d'un trou avec pour seul parfum le sapin.

    Comme toujours, Scarlets avait décidé de combattre de nuit pour profiter de la pénombre pour se camoufler dans les fourrés, deux groupes d'hommes avaient étés formés : l'un devait retenir les possibles renforts qui seraient arrivés sur les routes tandis que l'autre devait atteindre au plus vite la bannière hissée au sommet de la grande tour de garnison de Guet-Argent.

    Cette tour était un point crucial pour l'avancée d'une armée car celle-ci garde aussi le passage pour de nombreux villages avoisinants tandis qu'elle nécessite peu d'hommes pour la tenir pendant des lustres, du moins dans un siège équitable.

    Ils étaient donc là, tapis dans la forêt à guetter les nains qui passaient, observant la moindre opportunité, les rondes, les officiers. Le signal d'assaut était très simple, il fallait fondre sur l'ennemi au son du cor de leur capitaine : un puissant son similaire à celui d'un rapace.

    Et l'attaque commença mais elle ne débuta pas sous le fracas de l'acier mais plutôt sous les sifflements d'une multitude d'arbalètes qui lancèrent leurs carreaux déchiqueteurs, ne laissant aucune chance à la garnison de la tour de prévenir leurs frères d'armes situés au sommet de l'édifice militaire. C'est alors que le capitaine Sulfurie opéra à la deuxième phase de son plan qui était de grimper à l'aide de grappins au sommet de la tour en évitant à tout prix les escaliers et les meurtrières et ce en faisant le moins de bruit possible.

    Mais pour faciliter la montée furtive du groupe de soudards, Scarlets eu la brillante idée de mettre en marche les machines naines, bien que défectueuse celles-ci émettaient un bruit mécanique qui couvrait largement les bruits de pas des bandits du Syndicat.

    Ils se hissèrent donc jusqu'au parapet, agripant les malheureux guetteurs qui se trouvaient tout en haut pour les éjecter vers le bas dans une chute mortelle, brisant dans une hâte plus que prononcée l'étendard nain Foudrepique. C'était une victoire pour le moins rapide et sans mort, une aubaine pour Scarlets. Mais les satisfactions furent de courtes durées car après une trentaine de minutes d'attente, le second groupe n'avait pas lancer son signal, aucune nouvelle donc. Qu'était il advenu d'eux? Étaient-ils morts où alors avaient ils désertés, peut-être qu'ils étaient trop loin pour entendre leur cor? Mais rien n'était certains et ils ne pouvaient pas se permettre de quitter la zone, tout d'abord car il perdrait leur point d'accès mais surtout car un combat de front aurait été de courte durée face à des Foudrepique.

    Ce fut donc dans le doute et la vigilance que le premier groupe passa la nuit, scrutant les environs à la recherche du moindre signe de vie, focalisant leurs oreilles sur le son qui les délivraient de leur mission... Et c'est alors qu'ils l'entendirent, le cor d'Alterac, alors ils s'empressèrent de descendre de la tour pour observer les forêts mais tout ce qu'ils virent n'était qu'une pluie de balles. C'était un piège fait à ceux qui, habituellement, en tendaient.

    Un véritable massacre, la moitié des hommes étaient à terre, agonisant dans une mare écarlate qui baignait la terre depuis hier. Les survivants étaient couverts du sang de leurs anciens camarades, certains se retranchaient vers la tour tandis que d'autres fuyaient dans l'autre sens mais ils furent bien vite rattrapés par les béliers foudrepiques qui n'accordèrent aucun répis aux fuyards du Syndicat.

    Scarlets et ses hommes avaient cloisonnés la tour, quiconque tenterait de pénétrer la tour devrait en découdre pendant plusieurs heures et ce sous une pluie de carreaux d'arbalètes.

    Alors les Foudrepiques attendaient, postant leur campement au pied de la tour. C'était sûrement la meilleure stratégie car le moral était en berne dans les rangs des scélérats masqués, la nourriture allait bientôt manquer tandis que le doute s'installait peu à peu. C'est alors que, dans quelques instants de folie meurtrière, qu'ils décidèrent de faire une sortie... Mais pas par la porte principale, de la même façon d'où ils étaient rentrés, esquivant au possible le regard des nains foudrepiques.

    C'était une aubaine pour les soudards car les nains étaient, encore une fois, sous l'effet de l'alcool et les quelques troupiers qui virent la supercherie furent bien vite ralentie par quelques carreaux bien tirés qui sonnèrent leurs trépas.

    Ils se plaçèrent alors silencieusement dans divers points du campement pour abattre ,au son du cor de Scarlets, leurs lames acérées dans le gosier des assaillants nains, quelques combats éclatèrent mais ils furent de moindre durée car chaque nain devait s'attendre à combattre au moins trois hommes à la fois tant les pertes foudrepiques étaient énormes dans cette nuit qu'on pourrait qualifier d'écarlate.

    Guet-Argent, vaillante tour de pierres noires, ouvrant la voie à de nombreux villages, était alors passé sous le commandement du Syndicat mais ce fut au prix de nombreuses vies car les cadavres jonchaient le sol tandis que la terre était innondée du sang des défunts.

    Mais avec le temps le sang s'efface pour laisser place aux souffrances morales. Les couleurs du Syndicat sont désormais hautes dans le ciel, Scarlets Sulfurie en tête, qualifiant son triomphe qui semblait perdu d'avance lors de l'approche Foudrepique, brisant une nouvelle fois les desseins de Sulfure.

      La date/heure actuelle est Mar 25 Sep - 21:30