Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    L'héritage de toute une lignée (Partie 2)

    Partagez
    avatar
    Delvin Sulfurie
    Admin

    Messages : 572
    Date d'inscription : 18/06/2014
    Age : 22
    Localisation : Nouvelle-Powbury

    L'héritage de toute une lignée (Partie 2)

    Message par Delvin Sulfurie le Dim 7 Juin - 18:06

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Thème musical:

    Svend était enchainé, emprisonné dans une cage comme un chien. Son armure noire étincelante lui avait été arrachée, déchiquetée et brûlée. Ses longues lames qu'il avait si longtemps fait forger avaient étés jetées à la mer. Sa longue chevelure noire qui lui tombait jusqu'aux épaules avait été tranchée pour qu'il ne ressemble plus qu'à un fou. Pire encore, il était nu dans sa cellule de fer, tâchée par la boue pour qu'il ne soit perçu que comme un animal.

    Son ennemi voulait le briser. Scarlets, celui qu'il ne tenait en estime que comme rival avait réussit. Le saigneur, son titre, lui avait été arraché. Les derniers lambeaux de son histoire se trouvait par terre, piétinés par les bottes de ses conquérants.

    Il ne faisait aucun doute sur le destin que lui réservait le chef des Francs-tireurs, il ésperait seulement que sa mort serait rapide ou qu'il puisse en emporter d'autres avant que ne sonne l'heure de son trépas.

    Pourtant, en traversant les Terres Mornes, ces terres qu'il convoitait lui aussi, un grand rapace altéran se posa sur sa cage et se laissa guider par la troupe, niché là.

    Svend approcha sa main de la noble bête mais ses fers le retenait, il se recroquevilla alors sur lui-même en fixant le rapace qui l'observait tout autant de ses beaux yeux orangés.

    Sa tête tomba en arrière, hors de la cage, il n'avait pas bu depuis trois jours au moins et ses bourreaux s'en moquaient bien. Il souffla une complainte avant de s'évanouir dans sa prison.

    Plusieurs heures plus tard, c'est la pluie qui le réveillait. Il ouvrit instinctivement la bouche pour récolter les fines gouttes et ainsi s'abreuver, ce n'était pas suffisant mais c'est ce qui suffirait peut-être à la maintenir en vie.

    Les soudards Sulfurie s'étaient réfugiés dans les grottes qui longeaient les récifs tandis que lui avait été volontairement abandonné au milieu de la pluie, nu et grelottant, captif.

    Mais le rapace altéran restait auprès de lui, toujours sur sa cage. Comme s'il jugeait l'ancien chef de bande de son regard meurtrier. D'ordinaire, ces belles bêtes sont invisibles les jours de pluie et elles se faisaient rares dans des zones comme les Terres Mornes.

    Svend tendit ses mains enchainées vers l'animal comme s'il pouvait lui apporter délivrance. Les pillards de Scarlets se mirent à rire en voyant le spectacle qui se tenait devant eux mais Svend n'en avait que faire. Il voyait cet oiseau comme un symbole. Le rapace altéran était sur le drapeau d'Alterac, ses yeux reflétaient la couleur de sa patrie et sa façon de tuer était celle de ses semblables.

    Scarlets avait beau vouloir briser l'âme d'un homme qui venait de tout perdre, ce signe qu'interpréta Svend lui redonna le courage nécessaire pour se tenir face aux hommes réfugiés sous les grottes. Fier, debout, le regard meurtrier. Et ce n'est pas les coups de fouet qui fit flancher sa détermination, cette fois dans l'esprit de l'homme abattu c'était clair : Alterac tout entier veillait sur lui.


    _________________
    "L'amour est une faiblesse." - Devise Sulfurie

      La date/heure actuelle est Lun 19 Nov - 12:20