Forum officiel de la guilde roleplay Héritage de Perenolde - Kirin Tor EU


    Journal d'Arthur Halfer

    Partagez
    avatar
    Clara Owen

    Messages : 25
    Date d'inscription : 20/10/2014

    Journal d'Arthur Halfer

    Message par Clara Owen le Jeu 23 Oct - 3:19

    Le bouquin est scellé par une lanière en cuir, la page de présentation est signé du nom de Arthur Halfer.


    Rédigé à l'occasion de l'attaque sur les Terres de Lanfust.


    Premier jour, 20 ème du dixième mois

    J'ai été affecté à l'Affliction Pourpre pour une mission. C'est un groupe tout récent, on est une dizaine, peut-être plus, peut-être moins. Les gars de l'Affliction sont un peu bizarres, on a Gilles Bouttru, Scott Walter, Marc Mi-couilles -qui sait pourquoi on l'appelle comme ça-, Douglas Bulgis, un barbu dont le nom m'échappe tout le temps -c'est lui le chef du groupe-, Camille Lamera, Adrienne et Merynn Hardvir. Merynn est mignonne, belle même : je l'aime bien.

    Fin des présentations, on a pas directement eu le temps de faire connaissances et on s'est dirigé vers le fort de Morne qu'on devait attaqué. Sur le chemin on a croisé des soldats en armure qui venait du fort je crois. On les a tué, l'Affliction Pourpre n'a pas froid aux yeux, ils ne sont vraiment pas diplomates. On a aussi rencontré un groupe de jeune homme peut-être un peu plus vieux que moi qui s'entraînaient : comme on était à cheval, on les a fauché, c'est rapide et violent. Très.

    On est arrivé devant le fort sans nos chevaux, sauf Douglas. Il y avait quatre arbalétriers qui gardaient l'entrée barrée par une grande grille. Avec Marc et Scott on leur a tiré dessus jusqu'à mort : eux-deux sont fusiliers. On est arrivé devant la grille mais elle était trop lourde alors on a contourné le fort. On a pu monté avec Camille et Douglas par un mur grâce à une corde, et discrètement on est aller ouvrir la grille aux autres de l'intérieur. Douglas a faillit relâcher la grille sur les autres quand il passait, on a eu chaud.

    On est rentré dans le fort lui-même sans trop de mal, c'est une ruine, et Gilles et le barbu ressemblent à des plaques de fer dans leurs armures. D'ailleurs en voulant enfoncer la porte Gilles s'est défoncé le crâne : depuis il est con comme une bite. On est rentré et il y avait des archers, mais Douglas leur a foncé dessus directement, ce mec est assez drôle à voir, il est un peu bizarre aussi. A l'étage du fort il y avait des archers qui m'ont tiré dessus, une flèche dans le dos, mais Marc m'a aidé et m'a soigné avec du feu, j'ai gueulé à la mort, ça fait super mal.

    On est monté à l'étage tous ensemble cette fois, il y avait de mémoires cinq types, je demanderais confirmation. Oui, parce que le soir venu, je vais demandé aux autres les faits de la journée, pour ne pas faire écrire n'importe quoi. Dans ces cinq types il y avait deux archers en l'air, l'un m'a foutu une flèche dans la jambe et j'ai encore pissé le sang, le bordel. Au final, on les a tous buté : l'Affliction Pourpre a capturé le Fort de Morne.

    Je ne sais pas combien de temps on va devoir rester là, mais j'espère que ça va aller vite. Et le barbu nous sollicite en nous rappelant qu'au bout, on aura une grosse récompense, et j'ai le pressentiment qu'il ne se fout pas de nos gueules. Pour l'instant tout se passe plutôt bien, même si tout le monde évite de se frotter à Gilles, il a quand même décapité un mec.


    Deuxième jour, 21 ème du dixième mois

    Deuxième jour, on nous a levé tôt pour fouiller le fort, Camille a faillit peur une main au passage, une poutre allait lui tomber dessus mais Gilles est passé pile au bon moment : la poutre lui est tombé dessus mais il n'a rien senti, j'ai cru qu'il était mort sur le coup. Ce mec est un monstre, mais il est vraiment utile, même pour fouiller.

    A midi on a pu manger un morceau tous ensemble, pour nous "féliciter de nos efficacité" la veille. Durant le repas, le barbu nous a expliquer ce qu'on allait faire aujourd'hui. Je vous passe tout son baratin, même à table Lasard, un mec de l'Affliction Nocturne, a l'air lunatique voire parano, mais Gilles le cogne dès qu'il s'emporte trop, le pauvre. Camille n'est pas vraiment maline non plus, elle est toujours a côté de la plaque, mais bon. Après le repas, je suis aller voir Merynn et je crois que j'ai ma chance avec elle : maintenant elle connait mon prénom.

    Je vous épargne le voyage jusqu'à notre point de rendez-vous, c'était une ferme. On y est allé avec Lasard, le barbu, Camille, Adrienne et Merynn, Gilles ne nous a rejoint qu'après en foutant le bordel avec son armure métal de je ne sais quoi. Devant la ferme, il y avait un groupe de six ou sept hommes, ils titubaient tous en dansant et en gueulant. On était pas sur d'avancer et on réfléchissait à un plan d'attaque, mais au final on y est aller de face et on est passer à côté : il était ivre mort. Lasard en a buté un avec une flèche, du coup on a du tous les buter.

    Jusque là tout ce passait à merveille, mais on s'est fait surprendre par un groupe de types armurés, dont trois archers et quatre ou cinq fantassins. Lasard est parti dans les champs -je vous avais déjà dit qu'il était bizarre- et les autres en grosses armures se sont frottés aux cinq autres en armures également, alors Merynn et moi nous sommes retrouvés tout les deux devant ces trois archers, elle s'est prit une flèche mais je l'ai tiré de là, je pense que depuis, elle aussi elle même bien. Au final on s'en est sorti pas trop mal.

    Le barbu m'a demandé de venir avec lui derrière l'un des bâtiments, il y avait des Écarlates pendues là, ils étaient quatre. Sur eux on a trouvé un plan qu'on a pas pu lire sur le moment, parce qu'aucun de nous ne sait lire et on ne m'a toujours pas mis au parfum. Je ne sais pas ce qu'ils foutaient là et qui les a pendu, mais ça ne sent pas bon.


    Troisième jour, 22 ème du dixième mois

    Toute la nuit, donc celle du vingt-et-un au vingt-deux, on a eu à faire des tours de garde en alternant : on se disait que l'un laissait sa place à l'autre toutes les trente minutes alors qu'on n'en savait rien, les minutes étaient des heures et les heures des journées.
    Au fort, on n'est sur de rien.

    Aujourd'hui, le barbu -j'oublie tout le temps son nom- nous a demandé de partir en mission de repérage avec Lasard, Camille, Scott Walter et Jimmy. Alors on a suivi un petit chemin parsemé de torches, trop de torches, qui nous a amené sur une double voie. A gauche il y avait de l'agitation, avec Lasard on est allé voir en coupant par les montagnes et c'est là qu'on a vu un camp renforcé avec une trentaine de miliciens ou peut-être plus. A cinq on était foutu donc on a voulu partir vers la droite, mais on s'est fait repérer, donc j'ai couru.

    J'ai perdu les autres de vue, alors je suis allé en haut d'une montagne pour voir si je les voyais au loin, mais rien, trop d'arbres dans ce pays. Pendant vingt minutes je dirais j'ai tourné en rond, jusqu'à ce que je croise Jimmy. On a rejoint les autres en vitesse, il avait trouver un camp avec six mecs dedans et deux types du Syndicat enchaîné, ils avaient des masques comme nous. On a attaqué les six mecs mais on a perdu Jimmy, ils l'ont pas épargné le pauvre. Moi on m'a planté une épée dans l'épaule mais Lasard m'a mis un bandage.

    Scott a délivré les deux détenus. Le premier était déjà mort je crois, mais le deuxième non, on a pu le sauver. Il s'appelle John, avant il était au service de Pérénolde puis de Lépervier, c'était un aristocrate. Avec lui on a tendu une embuscade à des patrouilleurs, on les a attendu plus d'une heure je dirais, ils étaient trois. Lasard a voulu les découper pour faire passer un message à l'ennemi. Après ça, on est rentré et on s'est encore fait repérer par le même fort, bravo la discrétion.

    Je ne fais pas vraiment confiance à ce "John d'Altérac, de Guyves" ou je ne sais pas. J'estime qu'on ne le connait pas assez, et sa tête ne me revient pas. Le boss va nous laisser dormir ce soir, j'espère que c'est vrai. On est tout le temps sur nos gardes, ça fatigue. Mais des renforts vont bientôt arriver, une centaine d'hommes.


      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 4:46